Gastronome passionné, à vos gibelottes !

Gibelotte.GMQC3

À l’approche du Festival de la Gibelotte de Sorel-Tracy, qui se tiendra du 4 au 12 juillet prochain, j’ai décidé de concocter une gibelotte gastronomique, à la façon Noeimy. Avant d’attaquer les ingrédients en cuisine, j’ai fait un tour sur le site officiel du Festival de la Gibelotte de Sorel-Tracy pour en savoir un peu plus sur la gibelotte telle qu’on la connaît, un met traditionnel et entièrement conçu en Montérégie.

Connaissez-vous réellement la gibelotte ?

Le mot gibelotte nous fait penser au mélange de sable et de terre qu’on faisait quand on était petit. Effectivement, aujourd’hui le mot «gibelotte» est utilisé à tort pour définir un mélange de n’importe quelle substance. À la base, la gibelotte est un mets québécois, créé à Sorel-Tracy par Berthe Beauchemin en 1925. La gibelotte est accessible et facile à réaliser. Elle est conçue pour nourrir plusieurs bouches en même temps puisqu’elle est toujours faite en grosse portion (6 à 12 personnes)! Ce mets succulent est un mélange de légumes du terroir incorporés dans un bouillon à base de tomates. Il tire son nom du gibier et de la lotte que l’on utilisait comme viandes à ses origines. La gibelotte de Sorel, quant à elle, est faite avec du lardon et de la perchaude. On utilise aussi la barbotte, puisqu’on la retrouve en Montérégie.

Qu’est-ce qu’une bonne gibelotte ?

Une bonne gibelotte doit avoir beaucoup de légumes, généralement des légumes du terroir tels que la patate, le navet, la patate douce, le chou vert, l’oignon, le petit pois et le maïs. Des légumes que vous pourrez vous procurez facilement dans les marchés publics ou chez plusieurs maraichers en Montérégie.  En général, les recettes de gibelotte ont un bouillon de tomate épaissi et contiennent du lardon, de la perchaude ou de la barbotte. Il ne faut pas oublier qu’avant tout, une bonne recette de gibelotte c’est une recette que vous aimez, alors n’hésitez pas à la réinventer à votre façon. Pour plus d’idées culinaires concernant  la façon de réinventer la gibelotte de Sorel, l’équipe du Garde-Manger du Québec vous invite à écouter la vidéo de Felipe St-Laurent qui déborde d’originalité!

Une gibelotte réinventée ET gastronomiquegibelotte art

Pour ma part, je ne voulais pas perdre la viande et le poisson dans la gibelotte, alors j’ai décidé de créer des boulettes avec la viande et de les déposer sur le bouillon. Le goût salé du lardon et la petite saveur fumée de la viande grillée sont donc présents et ajoutent un cachet au plat. De plus, j’ai décidé d’accompagner ma gibelotte d’oignons caramélisés, plutôt que d’oignons marinés comme le faisaient les premiers concepteurs de ce plats délicieux. Le goût sucré des oignons caramélisés s’harmonise davantage avec la tomate un peu acidulée.

Une petite astuce! Dans mon cas, j’ai pensé à réinventer la présentation de la gibelotte pour faire de cette recette, un fort succès culinaire, magnifique pour les yeux avec ces teintes rouge-orangé.

 Voici mon inspiration

Ingrédients

  • 2 cuisses de poulet
  • 1/2 boîte de tomates broyées (796ml)
  • 1/2 boîte de pâte de tomate (156 ml)
  • 1 navet entier
  • 1/2 patate douce
  • 4 patates de grosseur moyenne
  • 1/2 chou
  • 2 1/2 c. à soupe origan
  • 2 c. à thé de sarriette
  • 6 tasses d’eau
  • 3 gousses d’ail
  • 375 ml de vin blanc, au choix
  • 1 tomate coupée en dés
  • 1 boîte de blé d’inde (341 ml)
  • 1/2 boîte de petits pois verts (284 ml)
  • 5 saucisses italiennes douces
  • 500 grammes de lardon salé
  • 200 grammes de turbo
  • 1/2 oignon espagnol
  • 4 c. à soupe d’ assaisonnement sans sel
  • sel et poivre au goût

Préparation (1 h 30 min)

Bouillon maison:

  • Enlever la peau des cuisses de poulet et immerger dans 6 tasses d’eau bouillante
  • Ajouter l’origan et laisser bouillonner pendant 30 minutes à feu mi-fort
  • Retirer l’écume et les cuisses du bouillon
  • Émincer et ajouter l’ail ainsi que le navet, la patate douce et les patates blanches en petits cubes d’un pouce
  • Laisser mijoter 5 à 10 minutes
  • Ajouter par la suite le chou émincé, la sarriette et 200 ml de vin blanc
  • Continuer la cuisson pour faire épaissir le bouillon (de 10 à 15 minutes)
  • Ajouter l’assaisonnement sans sel, le poulet désossé, la pâte de tomate et les tomates broyées
  • Saler et poivrer au goût

Boulettes:

  • Rincer le lardon dans l’eau afin d’enlever le surplus de sel
  • Préchauffer le four à 400°C
  • Mettre dans un grand bol la chair de saucisse, le lardon, les petits pois et le blé d’inde
  • Mélanger le tout afin de former 8 boulettes de tailles égales
  • Placer au four pour une durée de 30 à 40 minutes
  • Sortir du four et laisser reposer
boulette gibelotte réinventée

Oignons caramélisés :

  • Mettre l’oignon dans une poêle avec une cuillère à soupe de beurre
  • Mélanger en continu jusqu’à ce qu’il se forme du brun au fond du chaudron
  • Déglacer avec le reste du vin

Le turbot se cuit comme le poissonnier vous l’indique, puisque la méthode de cuisson dépend du poisson que vous allez choisir.

Présentation (pour la touche gastronomique)

  • Déposer la gibelotte au fond du bol ou d’une assiette avec des rebords
  • Ajouter la boulette sur le dessus
  • Ajouter un bon gros morceau de poisson
  • Déposer délicatement les oignons caramélisés sur le dessus comme pour faire une pyramide

Et voilà, une gibelotte réinventée, gastronomique et succulente! Quelle est votre recette de gibelotte? Avez-vous un ingrédient qui fait toute la différence? On veut connaître vos trucs, n’hésitez pas à commenter cet article.

Prendre note que le Festival de la Gibelotte de Sorel-Tracy s’inscrit parmi les centaines de festivals au Québec appuyés et commandités par les Rendez-Vous Loto Québec! Les Rendez-Vous Loto Québec sont des festivals qui ont lieu toute l’année un peu partout à travers le Québec et ont comme mission d’offrir des activités culturelles et de divertissements de qualité accessibles à tous. De plus, ces activités et festivals sont toujours à faibles coûts ou totalement gratuits. Visitez le site web pour plus d’informations sur les festivals à venir!

Blogueuse invitée

Noeimy est blogueuse invitée pour la campagne régionale La Montérégie, le Garde-manger du Québec. Étant déjà étudiante en communication, profil médias numériques, elle adore l’univers du web et c’est avec une grande joie qu’elle se lance à pied joint dans ce projet captivant qu’est d’être blogueuse.

Peut-être aimerez-vous aussi...

Suivez-nous

Facebook Instagram
YouTube