À la rencontre de vos chefs en Montérégie

Blogue de Claude

Restaurant au Pied de la Chute

Le mercure monte du côté de Richelieu grâce au restaurant au Pied de la Chute. Le chef-propriétaire Martin Cloutier m’a reçue dans sa salle à manger hyper bien éclairée et chaleureuse. Avec la St-Valentin qui approche, pourquoi ne pas se réchauffer le cœur avec des pierres volcaniques? Vous avez bien lu! La particularité de ce restaurant est qu’il utilise une technique de cuisson peu connue qui consiste à saisir la viande sur des pierres volcaniques chauffées à 750 degrés.

membre-Restaurant-au-Pied-de-la-Chute-image-10 membre-Restaurant-au-Pied-de-la-Chute-image-8

Une viande tendre et chaude et surtout locale dans votre assiette, accompagnée d’un choix de trois sauces et de légumes cueillis à quelques mètres de là. Tout ce que vous vous mettrez sous la dent a été concocté en cuisine par une équipe qui désire vous offrir la fraicheur et qui se renouvelle sans cesse par le biais de leur menu selon les humeurs de M. Cloutier. Pour ma part, je vais devoir y retourner. Non seulement pour profiter de la magnifique terrasse, et de son ambiance sonore envoutante créée par la chute, mais aussi pour essayer une de leurs spécialités ; le gâteau au fromage à la bière!

Pour en connaître davantage, visitez la fiche membre du restaurant. L’équipe est très présente sur facebook et vous donne toujours un aperçu, en photos, de ce que vous pourriez vous mettre sous la dent.

Restaurant Citron et Basilic

Selon moi, le mot variété est ce qui caractérise le restaurant Citron et Basilic situé à Huntingdon. Chaque semaine, on vous propose un menu différent, créé par le Chef et propriétaire Didier Le Mouëllic.

Restaurant au Pied de la Chute Menu Citron et Basilic

Amoureux de la bouffe, M. Le Mouëllic et sa conjointe Maude Vaudrin cherchaient l’endroit idéal pour donner naissance à leur projet: un restaurant qui vous offre une cuisine du terroir d’inspiration européenne. Et laissez moi vous dire qu’on comprend rapidement la belle dynamique qui règne entre les murs de Citron et Basilic. De un, nous avons un Chef passionné, qui aime innover encore et encore. La routine? Pas pour lui. De deux, on nous promet un menu composé à 80% de produits locaux.

Les propriétaires nous permettent donc de connaître les richesses de la région. Huntindgdon nous offre tellement de variétés; j’étais agréablement surprise. Céleri-raves, endives, courges, porc ne sont que quelques exemples. Citron et Basilic prône donc tout ce qui est local mais aussi les produits biologiques tout en respectant les saisons de chacun. Ah et surveillez les soirées thématiques et les brunchs du dimanche qui changent aussi régulièrement; vous pourriez être surpris. Finalement, afin d’offrir le meilleur à leur clientèle, les propriétaires du restaurant ont effectués quelques rénovations, donnant ainsi un cachet plus chaleureux, convivial et offrant davantage d’espace.

Laissez tomber les restaurants montréalais! Pas besoin de faire une centaine de kilomètres pour bien manger. En Montérégie, c’est possible et on se donne rendez-vous chez Citron et Basilic.

Ferme Équinoxe

Pour Jeannine Messier, offrir une table champêtre était un rêve. Productrice agricole dans l’âme, cette femme a réussi à mettre sur pied ce superbe projet et je dois vous dire que je l’envie.

Ferme équinoxeFerme Équinoxe

Située sur un magnifique domaine à St-Pie de Bagot, la Ferme Équinoxe va certainement vous charmer (comme moi) puisqu’en plus d’offrir un menu varié, Mme. Messier déniche les meilleurs produits de la région au gré des saisons. En fait, pour être reconnue table champêtre, la propriétaire doit produire 50% de ce qui se trouve sur le menu. Pour nous, les clients et épicuriens de ce monde, ça nous assure une incroyable qualité. Mais ce n’est pas tout! Mme Messier est une passionnée de cuisine et elle adore transmettre sa passion derrière les fourneaux, mais aussi dans les champs. En effet, la particularité de la Ferme Équinoxe repose sur les 4 000 plants de bleuets qui entourent le domaine.

En tout, 14 sortes de bleuets dont le Northland, le Blueray et le Patriote qui sont les plus cueillis. Vous êtes donc invités de la mi-juillet à la mi-août à venir cueillir ses petits fruits. Oh et lors de votre visite, levez les yeux au ciel! Vous pourriez voir une belle buse dressée qui surveille les champs.

Bonne découverte!

Claude

Collaboratrice

Mon mandat : partir à la rencontre des chefs de la Montérégie afin de vous ramener la crème des talents culinaires d'ici. Dès le 3 février, je vais mettre sur table, les meilleures adresses de la région pour déguster des produits locaux cuisinés par des pros de la gastronomie.

Peut-être aimerez-vous aussi...

Suivez-nous

Facebook Instagram
YouTube