La Rabouillère, une ferme différente où l’on apporte son vin

La Rabouilère

Ce qui devait être une simple rencontre d’affaires à Saint-Valérien-de-Milton s’est véritablement transformé en une rencontre coup de cœur, pour moi, la semaine dernière! En effet, j’ai pu rencontrer Pierre et Jérémie, respectivement propriétaire et associé de la Table Champêtre La Rabouillère. J’ai tout de suite été charmé par les lieux, le paysage, les installations, les animaux, les fleurs, bref, tout ce qui fait de cet endroit, une ferme différente et invitante! À travers ce billet, vous pourrez donc découvrir leur histoire, et les raisons de leur succès!

Une table champêtre unique, apportez votre vin!

Qui n’aime pas les «apportez votre vin»? L’endroit idéal où il est possible d’amener notre bouteille favorite et de déguster un repas à la hauteur de nos attentes, sans recevoir une facture salée! C’est justement ce qu’offre La Rabouillère. Parfait pour les mariages, les réceptions, les réunions de famille, les fêtes et même les réunions corporatives! Il vous suffit de réserver et le tour est joué.  De plus, depuis l’arrivée de leur fils Jérémie, maintenant chef-gestionnaire et associé de La Rabouillère, ils ont élevé leur menu à un autre niveau grâce à sa formation à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

La RabouillèreCrédit Photo : Fabrice Gaëtan Photographe(r)

Croyez-moi, ce fut un pur plaisir de travailler avec l’équipe de la Rabouillère. Trois mots les caractérisent : coopérants, originaux, conviviaux. «Ce que j’aime le plus maintenant, c’est de rencontrer des gens et d’avoir un retour immédiat sur notre offre. Je ne vous cacherai pas qu’avant d’avoir le loisir de passer la soirée avec mes invités, j’ai dû travailler fort!», me raconte Pierre Pilon.

L’homme derrière le succès de la Table Champêtre La Rabouillère

Pierre Pilon n’était pas prédestiné à devenir cuisinier, chef ou même restaurateur, ce qui le passionnait avant toutétait les plantes et les animaux! La preuve, il en oubliait même ses tartes au four lorsqu’il exerçait son premier métier, éleveur de lapin. C’est par «accident» que La Rabouillère est devenue une table, me raconte-t-il. Un jour, ayant un surplus de ce petit animal, il s’est improvisé chef cuisinier et a charmé ses convives! Près de 25 ans plus tard, Pierre Pilon et son équipe en ont vu ont des gens passer par Saint-Valérien-de-Milton dans l’unique but de déguster le plat de vedette de Jérémie, le pigeonneau, son menu prestige.

Je terminerai ce billet en vous disant que la principale raison de leur succès, est sans doute le fait que les gens qui prennent place à la Table Champêtre La Rabouillère, vivent une expérience qui va bien au-delà de la gastronomie.

Pour plus d’informations, visitez leur fiche membre du Garde-Manger du Québec.

IMG_7575​Jérémie Pilon (droite) et son collègue en cuisine

Peut-être aimerez-vous aussi...

Suivez-nous

Facebook Instagram
YouTube